Les risques du métier sont quasi permanents et souvent il est souhaitable de mourir arme à la main. Des ingénieurs électriciens, des sapeurs pompiers meurent de temps en temps lors de l’exercice de leur métier.

Un agent technique de l’entreprise SOCODE basé à Goma est décédé de suite d’une électrocution pendant qu’il reparaît une ligne. Ça s’est passé en face de l’hôpital Général de Goma, le 09 Juillet. Des curieux étaient nombreux à contempler le corps sans vie perché sur un poteau.

” avait-il tout le matériel de protection ?”, se demande Anicet Vunabandi.

La société civile exige outre une enquête mais que les entreprises mettent des moyens pour protéger les travailleurs.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire