Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a décidé du départ de la force onusienne. Un plan négocié de sortie était déjà en exécution. Mais les deux dernières semaines au front à l’est font réfléchir.

Les informations recoupées ce 10 Juillet nous révèlent que la MONUSCO et le gouvernement vont trouver d’autres dates pour le retrait total des casques bleus. Déjà Dénis Mukwege et d’autres acteurs politiques doutaient de l’après MONUSCO. La ministre des affaires étrangères actuelles l’a même reconnu : “il ne faut pas précipiter le départ de la MONUSCO”.

La représentante du Secrétaire Général des Nations unies en révélant la présence des M23 au Sud-Kivu n’a fait que confirmer que l’ONU et le gouvernement congolais doivent réfléchir par deux fois.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire